Baromètre

9:40 PM Anthony 0 Comments

 

Depuis mai dernier, nous avons un baromètre du coronavirus dans l'état de Washington et dans chacun de ses comtés. Un des paramètres principaux, universel à travers le monde selon les recommandations de l'OMS, c'est le nombre de nouveaux cas par 100.000 habitants sur une période de 14 jours.

En juin, le King County a dû redescendre sous la ligne des 25 cas pour être autorisé par le Gouverneur à entrer en phase 2 de déconfinement. Mais un mois plus tard ce chiffre était remonté à 100. Le Gouverneur a donc mis le halte-là: pause à durée indéterminée du déconfinement, on a a déjà parlé. Depuis, nous naviguions gentiment entre 50 et 100 cas par 100.000 habitants toutes les deux semaines, ce qui maintenait les hôpitaux dans une situation gérable.

Mais depuis une semaine, la situation s'est emballée. Le chiffre est subitement passé à 200. Aujourd'hui, le Gouverneur et son épouse étaient à la TV pour implorer la population de ne pas fêter Thanksgiving cette année. Ou s'ils veulent le faire quand même, ils doivent débuter dès aujourd'hui leur quarantaine de deux semaines. Et le Gouverneur a déjà prévenu: dès lundi, il s'adressera à nouveau à la populasse pour annoncer de nouvelles restrictions.

Au labo, ça n'a pas tergiversé. 200 hier, décision aujourd'hui. On était en phase 4c depuis juillet, dès lundi on retombe en phase 4a: tout ce qui ne doit pas obligatoirement se faire au labo, doit se faire à la maison. Et pour ne rien vous cacher, je fais déjà les plans pour une redescente au niveau 3 dans pas longtemps.


A quoi ressemblerait un tel baromètre en Belgique?

- 200, la valeur à laquelle Sophie, totalement inconsciente, ouvre les vannes en septembre.

- 2000, une valeur impensable, à laquelle Frank et Alex se décident enfin à fermer les bars. Pour une fois que la Belgique était en tête du hit parade mondial du New York Times...

- 1000, si on s'applique bien à ne pas pratiquer trop de tests, on devrait y arriver lundi. Comme ça les enfants pourront retourner en toute sécurité à l'école.

Le point commun entre la Belgique et les USA sur ce coup-là, c'est la gestion désastreuse, inconsciente, irresponsable de la part de l'état fédéral. Les USA ont l'excuse d'être dirigés par un débile profond. Mais ont l'avantage que dans certains états, les Gouverneurs prennent les choses en main de manière responsable. Pauvre Belgique, qui n'a que l'irresponsabilité des ses politiciens normaux.

You Might Also Like

0 comments: