A Washington

9:06 PM Anthony 1 Comments


Deux mois et demi sans donner signe de vie sur ce blog, je devais bien m'attendre à recevoir tôt ou tard des réclamations. Alors comme je me suis fait récemment botter le derrière (merci Suzanne), je reprends la plume!
Le début d'année a été chargé. Tout d'abord, à peine rentré à Seattle, j'ai dû improviser un mini-trip de moins de 24 heures à Houston. Je ne sais pas ce que j'ai avec le Texas, mais c'est la cinquième fois en moins de quatre ans que je m'y rends. Dont trois fois à Houston, la ville que je visite donc le plus après New York.

Deux semaines plus tard, direction Washington DC. Toujours agréable de retourner sur la côte est. Et un peu de nostalgie de revoir cette ville, que j'avais visitée lors mon premier périple US en 2005, qui m'avait mené de Boston à New Haven, puis à DC où j'avais passé un sympathique weekend chez Frans, et enfin à San Francisco. Dommage que Frans ne soit plus là, le bougre!

Ce voyage-ci était d'environ 36 heures. J'ai donc eu le temps de prendre un métro et d'aller faire un petit jogging sur le National Mall.
J'y suis passé par la Maison Blanche...
 ... l'Obelix local...
 ... et le Capitol qui brillait de mille feux.
Ce soir-là au Capitol, le Président venait juste d'être acquitté par le Sénat au cour de son procès en destitution, et tenait son discours annuel sur l'Etat de l'Union. Vous avez probablement vu à la TV les images de la Présidente démocrate de la Chambre, qui en fin de séance, a déchiré face aux caméras le transcrit de ce discours présidentiel. Ambiance!

Cette visite à Washington DC m'a rappelé que nous n'avons pas tous les mêmes privilèges. Flash back pour quelques secondes: Paris, avril 2019.
A Marathon Expo, le jeu est de se retrouver sur ce mur couvert des noms des près de 60000 inscrits.

 A Washington aussi, il y a un mur couvert de noms. Gigantesque.
Ces jeunes gens ont été envoyés au Vietnam... et n'en sont jamais revenus. Ils sont 58320, et leurs familles viennent ici pour pleurer.
Imaginez, la même foule que sur les Champs Elysées, décimée par la folie de ses dirigeants.

You Might Also Like

1 comment:

  1. Merci Anthony pour ce premier post de 2020! Impressionnant en effet ce mur avec tous ces noms...

    ReplyDelete