A bicyclette...

8:03 PM Anthony 2 Comments


L'avantage du vélo, c'est que ça permet d'explorer les environs de Seattle et d'en découvrir les hauts lieux du cyclisme local.
D'abord, Mercer Island. Sur cette île en forme de pied, le chemin le plus court entre deux points, à l'horizontale comme à la verticale, est tout sauf une ligne droite!

Un classique du cyclisme à Seattle, c'est le tour du Lac Washington, une boucle d'environ 80 km.
Côté nord-ouest, c'est un "ravel" asphalté sur lequel le dimanche après-midi, il faut rouler avec grande prudence: entre les piétons, vélos de tous formats, trottinettes, planches à roulettes et autre instruments roulant, gare à la collision!
Au nord-est, la jolie côte bien roulante de Juanita.
Au sud-est, une autre ancienne voie de chemin de fer rectiligne, toute plate, peu fréquentée, couverte d'un joli gravier fin. Une piste de contre-la-montre!
Et au sud-ouest, on longe l'aéroport municipal de Renton.
Un aéroport municipal! S'il devait y avoir un et un seul aéroport communal en Belgique, ça ne pourrait être qu'à Bertrix: car ils sont fous, ces Baudets! D'ailleurs ils ont déjà un aéroport, un vestige de l'OTAN... il n'y a qu'à le rebaptiser.
Et là où Bertrix a les bunkers remplis de vieilles munitions de la guerre froide, Renton héberge une des usines Boeing. Sur le parking, de tous nouveaux 737s prêts pour la livraison, dont celui-ci aux couleurs de Ryanair/Cepachair.

 Pour dépasser les 100 km, on peut prolonger la boucle vers le deuxième lac, Lake Sammamish.
A Redmond, Microsoft-City, on peut aller s'amuser sur le vélodrome.


Ca a l'air facile, comme ça. On pense pouvoir imiter Philippe Gilbert, sprintant tranquillement depuis le sommet du virage pour gagner Paris-Roubaix. Mais l'inclinaison est impressionnante! Il faut foncer et profiter de la force centrifuge pour monter sur l'extérieur de la courbe... en essayant de ne pas avoir le vertige!
Sur le chemin du retour, on traverse la petite ville d'Issaquah. Dans la rue principale, on imagine il y a un siècle les chevaux attachés devant le Saloon. Et au coin d'une rue, en embuscade, les Daltons attendant le passage de la diligence.
En arrière plan, c'est la Montagne du Cougar... là où les cyclistes trouvent la plus difficile côte de la région de Seattle. Environ 4 km, à 9% de moyenne... surnommée "L'Alpe d'Issaquah".
Brutal! Mais au sommet, la vue sur le Lac Sammamish et, au loin, le Mont Baker est somptueuse.

You Might Also Like

2 comments:

  1. Ma carte reproduite sur un cabas ne reprenait pas ces contrées "exotiques" !

    ReplyDelete
  2. Waw, jolis parcours ! Tu vas aussi au labo à vélo ?

    ReplyDelete