Colorado

9:38 PM Anthony 1 Comments

 

Dans ma jeunesse, j'ai transporté beaucoup de posters jusqu'au campus de Gosselies. C'était pratique pour celles et ceux qui n'habitaient pas à proximité du Solbosch. Régulièrement, ils me demandaient "Hey, tu pourrais aller chercher mon poster à l'imprimante du Centre de Calcul?". Certains précisaient: "Hey, tu pourrais aller chercher mon poster pour Keystone?". C'est un peu comme la pêche à la ligne. Il y a ceux qui ont fait l'ouverture de la truite. Et il y a ceux qui ont fait l'ouverture et y ont pris 5 truites de 60 cm.

Keystone, c'est une station de montagne de 1000 habitants, perchée à 2800 mètres d'altitude dans les Rocheuses du Colorado. En hiver et en été, on y profite de toutes les activités sportives montagnardes, comme partout dans la région. Mais à l'entre-saison, Keystone devient un haut lieu de la recherche bio-médicale. En effet, depuis 50 ans, se tiennent à Keystone diverses conférences scientifiques. Et, business is business, la marque "Keystone Symposia" s'exporte maintenant dans d'autres régions montagneuses d'Amérique du Nord. La marque est tellement renommée qu'elle devient comme Bic ou Karcher: on ne va pas "à un symposium à Keystone", on va "à un Keystone".

Pour arriver à Keystone, on atterrit à l'aéroport de Denver. De là, on prend une navette qui passe par le tunnel Eisenhower: plus long tunnel montagnard (2,73 km) et point culminant (3400m) du réseau autoroutier américain, il se situe sur la ligne de partage entre le bassin Pacifique et le bassin Atlantique.


Un peu plus loin, on bifurque sur l'US Highway 6 qui, allant de la Californie au Massachusetts, traverse la bourgade de Keystone.



A Keystone, ça transpire les années 70s et 80s. Comme le montre ce poster annonçant les Jeux Olympiques d'hiver de 1976... qui ont finalement eu lieu en Autriche. En arrivant à la station, on se croirait dans le clip "Last Christmas" de Wham!

Il n'y a pas que l'architecture et la décoration qui ont un air d'années 70s. Au symposium également, on ne s'encombre pas de technologies du 21ème siècle: le programme, on l'imprime sur des feuilles A4 qu'on punaise sur un panneau!

Le principe des Keystone Symposia est simple: rassembler un petit groupe de 200-300 personnes, expertes d'une discipline bien précise. Des fondateurs de la disciplines aux étudiants qui présentent le premier poster de leur carrière, tout est fait pour favoriser les discussions et les interactions informelles. L'horaire est plutôt espagnol. De midi à 17 heures, les activités scientifiques s'interrompent, histoire d'aller profiter de la montagne. Le soir, il n'y a absolument rien à faire à Keystone, alors on bavarde devant les posters jusqu'à 10 heures du soir en profitant du buffet.

Le premier après-midi, il faisait froid et venteux. La neige tombait sur le lac gelé. Alors je suis resté à l'hotel et j'ai travaillé un peu dans une atmosphère chalet de bois. Mais le lendemain, le soleil était de sortie, alors j'ai enfilé les chaussures de trail et je suis monté à 3000 mètres. J'aurais bien voulu aller plus haut, jusqu'à 10000 pieds, ça aurait été un chiffre rond sur Strava en unités américaines également. Mais il y avait de la neige sur le chemin alors j'ai rebroussé chemin.... En fait, non, ce n'est pas vrai. Il y avait bien un peu de neige, mais la réalité est que je ne pouvais vraiment plus avancer. A une telle altitude, il m'aurait fallu un troisième poumon. Alors je suis redescendu pèpère, en vous ramenant quelques photos du paysage.





Je me suis gentiment moqué de mes anciens collègues thésards avec leur "poster pour Keystone". Mais on ne change pas en vieillissant. Mes collègues actuels, eux, se la pètent quand ils doivent "organiser un Keystone". C'est ainsi que par copinage, j'ai été invité à "donner un talk à un Keystone". J'avais mis ma belle chemise, celle qui sert un peu au niveau du col.



You Might Also Like

1 comment:

  1. Excellent ton post ! Passionnant et on s'y croirait !!! Et la dernière phrase... excellent !

    ReplyDelete