Californie

8:06 PM Anthony 1 Comments

 

Avec la fin de la pandémie, les voyages reprennent et j'ai de nouveau des choses à raconter sur le blog. Pour la première fois depuis bien longtemps, j'ai donc revu le Mont Rainier d'un peu plus près.


Et à deux reprises en ce mois d'avril, la destination était la Sonoma Valley, région viticole au nord de San Francisco.




Autre point commun entre ces deux voyages: c'était à l'invitation de deux jeunes milliardaires. Le premier, Reed, héritier de Steve, je vous en ai déjà parlé. Le second, Sean, avait 19 ans quand il a créé Napster avant d'être le premier directeur de Facebook. Pour ceux qui ont vu le film "The Social Network" en 2010, Sean c'est le mec dont le personnage était joué par Justin Timberlake.

A part les technologies, la fortune et le financement de la recherche contre le cancer, Reed et Sean ne se ressemblent pas beaucoup. Reed est un garçon bien élevé, discret, souriant et charismatique. Sean est le bad boy qui mène une vie dispendieuse, étalant les frasques et le luxe. Et donc quand Sean invite, c'est comme dans un feuilleton américain.

Vous voyez, les films dans lesquels les chambres d'hotels sont si grandes qu'on pourrait s'y perdre, avec vue sur la piscine? Comme ça:




Et les réceptions au bord de la piscine bleue? Comme ceci:


Ou encore les cocktails sur la grande pelouse, de l'autre côté des vignes? Là-bas:


Les copains de Sean font partie de son comité de direction, et étaient donc présents également. Lors de la première session, il y avait à côté de moi une fille qui n'avait absolument pas la dégaine d'une scientifique. Alors j'ai googlé son nom. C'est une espèce de Paris Hilton wannabe, dont le papa a fait fortune dans l'industrie minière en Afrique du Sud, et qui semble faire dans la philanthropie. Reed était là aussi, il est venu me taper sur l'épaule: "Hey Anthony, comment ça va?"

Mais le luxe n'était pas le but de cette petite réunion à la campagne. On était là pour la science. Dans l'assemblée, un prix Nobel et absolument toutes les sommités US de l'immunothérapie. Seulement deux manquaient, bloqués chez eux à cause de COVID.

J'étais un rien nerveux dans les minutes qui ont précédé ma présentation. Avez-vous déjà entendu parler du syndrome de l'imposteur?

Demain, pour bien finir le mois d'avril, direction le Colorada. On annonce un environnement composé de gens plus normaux.



You Might Also Like

1 comment:

  1. Bientôt à la une des magazines people? et pas que.... et c'est tant mieux pour la science ;-)

    ReplyDelete