Les variants

10:37 PM Anthony 2 Comments

 

Depuis quelques jours, je pense à vous poster un petit blabla sur les fameux variants du coronavirus. Mais ce mélange de virologie, d'évolution, de biologie structurelle, d'épidémiologie et d'immunologie est tellement fascinant que j'aurais du mal à faire court. Et au final, ça n'intéresserait pas grand monde à part moi.

Mais je vais quand-même partager avec vous un petit extrait d'un article publié il y a près d'un an:

A l'époque, le virus n'avait pas encore été baptisé officiellement SARS-CoV-2 et n'était pour nous qu'une lointaine histoire au JT, au large du Japon dans un bateau de la Croisière s'amuse.

In tempore non suspecto, les auteurs écrivaient ceci:

Traduction: "De manière alarmante, nos résultats prédisent qu'une mutation unique N501T pourrait significativement augmenter l'affinité d'attachement du SARS-CoV-2 au récepteur humain ACE2. Dès lors, l'évolution du virus chez les patients devrait être surveillé de près afin de détecter l'émergence de nouvelles mutations à la position 501"

Ces derniers mois, des variants N501Y sont apparus trois fois indépendamment en Angleterre, en Afrique du Sud et au Brésil. Quand au variant N501T tant redouté, il est déjà apparu deux fois indépendamment en Australie, où il se répand.

D'un côté, on à la science, qui prévient de ce qu'il va se passer.

De l'autre, on a les couillons qui continuent à dire que les enfants ne doivent toujours pas porter le masque pour aller à l'école.

On n'est pas dans la merde!



You Might Also Like

2 comments:

  1. Ce mardi 19 janvier, le médecin-chef de l'Hôpital des enfants malades a encore tenu un propos si peu scientifique au JT de la RTBF, malgré les questions insistantes de Natalie Maleux !

    ReplyDelete
  2. Yep, c'est mon pote! On ne se connaît pas mais on a tous les deux fait notre thèse à l'IBMM avec 2 ans d'overlap.
    Alors je me suis un jour permis de le contacter. Ses explications ne correspondaient pas à ce que je connais de l'immunologie. Alors je lui ai gentiment demandé s'il pouvait partager ses sources. Il m'a répondu que j'avais raison, qu'il n'y avait pas de source fiable, que ses explications n'étaient que des hypothèses.

    En fait, son argumentation est totalement fallacieuse. Soit il se prend royalement les pieds dans le tapis du concept qu'absence de preuve n'est pas preuve de l'absence, soit il donne la bonne réponse à la mauvaise question.

    ReplyDelete